La route du Pays-Brûlé

La route du Pays-Brûlé

Archéologie et reconstruction du patriotisme québécois Jonathan Livernois Un patriotisme revivifié, plus prospectif que nostalgique, est-il possible pour enfin repenser un Québec à la hauteur de son temps? Jonathan Livernois essaie ici de déboulonner son premier patriotisme pour mieux en envisager de nouvelles formes, collectives. Au menu: la déchirure dans sa chemise Mackinaw, les mensonges de son ancêtre patriote, le retour des Belles histoires des pays d’en haut et la route du Pays-Brûlé, qu’on empruntera à ses risques et périls.
Je serai un territoire fier et tu déposeras tes meubles

Je serai un territoire fier et tu déposeras tes meubles

Réflexions et espoirs pour l’homme du 21e siècle Steve Gagnon Entre l’immobilisme et une agitation désordonnée, l’homme du 21e siècle se cherche et ne se trouve pas. Malgré ses appétits ardents, il se conforme à ce qu’on lui dit de faire et d’être, sans s’interroger, ni rien remettre en doute. Dans cet essai, Steve Gagnon propose une réflexion sur l’état de l’homme, aujourd’hui: ses rôles, son image, ses référents, ses modèles. Il tente d’imaginer une nouvelle définition de la virilité, loin des stéréotypes, façonnée par les évolutions et révolutions des 100 dernières années.
Second début

Second début

Cendres et renaissance du féminisme Francine Pelletier Cofondatrice de la revue La Vie en rose, Francine Pelletier se trouvait dans les tranchées de la révolution féministe, il y a 30 ans, alors qu’on entrevoyait le meilleur pour les femmes et la société en général. Une ère plus ouverte, décomplexée, libre et juste semblait s’annoncer. C’était avant l’électrochoc de la tuerie de Polytechnique, en 1989, la montée en puissance du fanatisme religieux et l’accroissement des inégalités sociales. Mais l’année 2014 aura été, à bien des égards, porteuse d’espoir pour la cause des femmes. Aura-t-il fallu attendre une nouvelle génération—et un sentiment d’urgence omniprésent—pour que le féminisme renaisse enfin de ses cendres? Francine Pelletier signe ici une réflexion inédite, vive et sincère sur ce que ça veut vraiment dire, être une femme dans le Québec actuel.
La vie habitable

La vie habitable

Poésie en tant que combustible et désobéissance nécessaires Véronique Côté On voudrait nous faire croire que la poésie n’est que douceur inutile et bonté impossible, beautés incompréhensibles et ruineuses, aspirations prétentieuses, charabia, gaspillage, enfantillages, rimes quétaines, littérature. Mais notre vie serait-elle pas plus intelligible, plus lumineuse, plus habitable si nous ménagions un peu d’espace pour accueillir une certaine magie de l’existence? Véronique Côté entreprend le fragile inventaire des traces de notre besoin de poésie sous toutes ses formes, miraculeusement intact sous les couches de gros bon sens, de pudeur, d’individualisme et de déception.
Constituer le Québec

Constituer le Québec

Pistes de solution pour une véritable démocratie Roméo Bouchard Notre démocratie est malade. Cynisme et abstention s’accroissent au fil de campagnes électorales toujours plus vides, décidées par les faiseurs d’images et les dollars publicitaires. À l’heure où nous devons faire des choix de société déterminants, nous sommes plus loin que jamais d’un véritable gouvernement par et pour le peuple. Notre voix peut-elle encore compter, alors que l’idée même de bien commun semble devenue archaïque? Oui, nous dit Roméo Bouchard, des solutions existent. Puisant dans sa longue expérience politique et dans de nombreux exemples étrangers, il nous présente des pistes de solution concrètes pour nous permettre de reprendre le contrôle de notre démocratie, avant qu’il ne soit trop tard.
Les tranchées

Les tranchées

Maternité, ambigüité et féminisme, en fragments Fanny Britt Les images de la maternité naissent dans les clichés (Communion! Souffrance! Délivrance!), vivent de clichés (Main sur un front fiévreux! Claque en arrière de la tête!) et meurent sur un cliché (Elle ne m’a jamais dit qu’elle m’aimait!). Pour les contourner, il faut avancer prudemment, faire confiance aux histoires qui émergent et espérer qu’elles forment, au bout du compte, un tout cohérent. Fanny Britt se risque ici à une sorte de plaidoyer pour une maternité ambigüe, à coups de souvenirs, de récits, de conversations avec des mères et des non-mères, d’impressions de lecture et de sagesse trouvée dans les paroles de chansons.
Le sel de la terre

Le sel de la terre

Confessions d’un enfant de la classe moyenne Samuel Archibald La classe moyenne est instrumentalisée par les politiciens et les commentateurs médiatiques, qui la dépeignent tantôt comme une immense cohorte de pauvres en devenir, tantôt comme une communauté martyrisée de contribuables parasités par l’État. Des pro­phètes de malheur annoncent même sa disparition. Enfant de la classe moyenne, Samuel Archibald a eu envie de se pen­cher sur ce qu’elle a été, ce qu’elle est devenue et ce qui l’attend. Et de parler de sa famille, des années 1980, de la religion du Publisac, de films de fin du monde et de stationnements de centres d’achats.
Année rouge

Année rouge

Notes en vue d’un récit personnel de la contestation sociale au Québec en 2012 Nicolas Langelier Qu’est-ce que ça veut dire quand un peuple habituellement placide se retrouve dans la rue? Quand la rage et les larmes de colère nous empêchent de dormir, de travailler? Quand des envies de tout changer, des désirs de révolution s’emparent de nous? Comment concilier dans ce mouvement de révolte le politique et le personnel, l’engagement et la recherche d’une certaine sérénité? De la grève étudiante et les grandes manifestations du printemps à l’élection du Parti québécois, en passant par les scandales de corruption et l’attentat contre Pauline Marois, 2012 est une année unique dans l’histoire du Québec. Dans ce bref essai lyrique, Nicolas Langelier mêle journalisme et littérature, observations sociologiques et vie personnelle, idées et émotions. Un témoignage vif et éclairant sur une période charnière de la vie sociale et politique du Québec, disponible à partir du 20 novembre 2012.
La juste part

La juste part

Repenser les inégalités, la richesse et la fabrication des grille-pains David Robichaud - Patrick Turmel Les indignés d’Occupy et d’ailleurs ont-ils raison de se plaindre des inégalités croissantes? Sont-elles plutôt le prix à payer pour les grands bénéfices de l’économie de marché? Dans quelle mesure peut-on intervenir dans la distribution de la richesse, et peut-on le faire sans brimer les libertés individuelles? Les riches et les pauvres méritent-ils leur sort? Qu’est-ce que la «juste part», au juste? C’est à ces questions pressantes que répond La juste part. À la fois accessible, érudit et brulant d’actualité, ce court essai jette un éclairage original sur ce débat qui secoue notre époque.