Articles

+

S'abonner

Évènements, promotions, contenus exclusifs. Restez au fait, abonnez-vous à l’infolettre et suivez-nous sur vos réseaux favoris!

Nouveau Projet 12

Nouveau Projet 12

Cinq ans après sa création, le semestriel Nouveau Projet se penche sur un des traits saillants du 21e siècle: l’hyperinformation. Cette ère où les dépêches circulent de façon quasi instantanée, où le métier de journaliste change pour la énième fois de visage, où tout un chacun tente à son niveau d’aviser, de prévenir, de documenter. Nouveau Projet tente un pas de côté sur cette question, pour l’aborder de façon constructive. De quelle façon souhaitons nous nous renseigner sur les autres et sur le monde? Et de quelle manière voulons nous renseigner les autres? Voilà les pistes qui ont guidé notre grand dossier (S’)informer.

Aussi chez Atelier 10

La fin des exils

La fin des exils

Le mot exil évoque généralement une exclusion forcée de son lieu d’appartenance. Mais les peurs non fondées—en particulier celles liées à l’économie—sont aussi une forme d’exils, intérieurs ceux-là. En nous détournant du bien commun, ils empêchent les sociétés d’évoluer vers leur plein potentiel. Il est plus que temps que l’on mette fin à ces exils avant que la notion même de collectivité ne perde son sens. Résolument optimiste pour la suite des choses, La fin des exils soumet quelques pistes de réflexion pour résister à l’imposture des peurs, et donner enfin au Québec l’ambition de ses moyens.

J’aime Hydro

J’aime Hydro

Hydro-Québec a longtemps symbolisé les plus grands rêves des Québécois, leur prise de pouvoir et leur affranchissement. Mais, plus de 70 ans après la création de cette société d’État, sommes-nous toujours «maitres chez nous»? Envoyée au front par Annabel Soutar et sa compagnie Porte Parole, Christine Beaulieu se fait l’interprète du citoyen dans un feuilleton politique palpitant. Théâtre documentaire exposant les facettes opposées d’un enjeu de société essentiel, «J’aime Hydro» lance une épineuse et passionnante discussion: qu’est devenue la relation entre Hydro-Québec et les Québécois?