Collaborateurs

Laurence Côté-Fournier

Laurence Côté-Fournier

Laurence Côté-Fournier est doctorante en études littéraires à l’UQAM et membre du comité de rédaction de Salon Double. Elle a publié des nouvelles dans Zinc et Mœbius, en plus d'avoir participé au projet Les monstres spectaculaires, aux éditions Rodrigol.

Collaborateurs

Afficher tout +

Du même auteur

Categorie

La force toxique du langage

Considéré dans ce texte: Ben Marcus et les lettres américaines. La propension qu’ont les auteurs à terroriser la population avec des œuvres expérimentales. Jonathan Franzen. Le Book Club d’Oprah. La normalité. La nécessité d’un langage commun.

Categorie

Le parti pris du niaiseux

Second degré, oralité, absurdité: une littérature de l’ordinaire existe bel et bien chez nous, sous la plume des jeunes héritiers de Ducharme, prophètes du normcore. Le dérisoire a une forme et une voix, dans notre espace littéraire. Et il a aussi une valeur.

Categorie

Le parti pris du niaiseux

Second degré, oralité, absurdité: une littérature de l’ordinaire existe bel et bien chez nous, sous la plume des jeunes héritiers de Ducharme, prophètes du normcore. Le dérisoire a une forme et une voix, dans notre espace littéraire. Et il a aussi une valeur.

Categorie

La force toxique du langage

Considéré dans ce texte: Ben Marcus et les lettres américaines. La propension qu’ont les auteurs à terroriser la population avec des œuvres expérimentales. Jonathan Franzen. Le Book Club d’Oprah. La normalité. La nécessité d’un langage commun.