Collaborateurs

Samuel Mercier

Samuel Mercier

Samuel Mercier est doctorant en études littéraires à l’uqam. Ses travaux portent sur les questions linguistiques et identitaires dans la littérature québécoise. Il est également l’auteur d’un recueil de poésie. Son reportage «Si le vent est bon», sur les derniers pêcheurs d’anguilles au Québec, est paru dans NP03.

Twitter: http://twitter.com/samuelmercier

Collaborateurs

Afficher tout +

Du même auteur

Categorie

Si le vent est bon

Considéré dans ce texte: La pêche à l’anguille. Sigmund Freud et les gonades. La colonisation glorieuse de la Nouvelle-France. Une ouverture sur les autochtones pour ne plus reparler d’eux par la suite. Les distributeurs à eau. Aristote et les Entrailles de la Terre

Categorie

Qui a peur de l’appropriation culturelle?

La poutine. L’identité canadienne. Hubert Aquin et la fatigue culturelle. Les chips Yum Yum. Le yoga. Les rastas. Le génocide amérindien. L’oeuvre d’Edward Saïd.

Categorie

Si le vent est bon

Considéré dans ce texte: La pêche à l’anguille. Sigmund Freud et les gonades. La colonisation glorieuse de la Nouvelle-France. Une ouverture sur les autochtones pour ne plus reparler d’eux par la suite. Les distributeurs à eau. Aristote et les Entrailles de la Terre