Collaborateurs

Xavier Jacob

Xavier Jacob

Xavier Jacob poursuit des études doctorales à l’Université McGill, où il est actuellement chargé de cours. Ses travaux portent sur la question du lieu dans la littérature québécoise des dix dernières années. Au cours de sa maitrise à l’Université de Montréal, il s’est attaché à l’étude des mémoires de Blaise Cendrars. Il a également publié un recueil de haïkus, Murmures urbains, aux Éditions David.

Collaborateurs

Afficher tout +

Du même auteur

Categorie

J’ai tué

Considéré dans ce texte: L’horreur inhumaine de la Première Guerre mondiale. Le froid, la boue et les cadavres ridicules. Le martèlement des obus, les campagnes dévastées, la mer phosphorescente des tranchées. L’engagement du poète, quand il ne se tient pas à bonne distance du monde.

Categorie

J’ai tué

Considéré dans ce texte: L’horreur inhumaine de la Première Guerre mondiale. Le froid, la boue et les cadavres ridicules. Le martèlement des obus, les campagnes dévastées, la mer phosphorescente des tranchées. L’engagement du poète, quand il ne se tient pas à bonne distance du monde.