Magazine / Nouveau Projet 02 / Photoreportage

Agriculture urbaine et paysages ruraux: contrastes et leçons du Japon

À l’ère moderne, progrès et urbanisation ont semblé synonymes. Mais après un siècle d’exode rural, de villes toujours plus populeuses, de campagnes toujours plus éloignées et soumises à une agriculture toujours plus industrielle, les failles dans le système sont apparentes. Surtout au moment où le cout croissant du pétrole se combine aux problèmes sociaux et environnementaux. Comment réconcilier agriculture et urbanité? Sans cesse un peu en avance sur nous, le Japon a bien des enseignements à nous offrir.

Michel Huneault & Raquel Moreno-Penaranda Nouveau Projet 02

Agriculture urbaine et paysages ruraux: contrastes et leçons du Japon

Considéré dans ce texte: Les rizières, jardins et vergers en ville. La coexistence harmonieuse du rural et de l'urbain. Les satoyamas, les Taiken nouen et les Shimim nouen. Les citadins bottés, les pieds dans le potager.

Extrait

Le Japon éblouit par la riche complexité de son territoire rural : rizières en terrasses, denses forêts aménagées au fil des collines, ruisseaux innombrables et tapis de toits de tuiles rouges semblent de tout temps n’avoir fait qu’un, telle une mosaïque tissée entre mers et montagnes. Au cours des siècles s’est modelé dans ces paysages un système de gestion des ressources amalgamant sagesse écologique et culture, à l’instar des satoyamas, ces villages agricoles ancestraux en équilibre avec les cycles de la nature. Puis est venue la rapide industrialisation des 50 dernières années, qui a tout bousculé sur son passage. — Fin de l'extrait

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 12

Catégories

Afficher tout +