Magazine / Nouveau Projet 11 / Dossier «Croire»

La gestion pour réenchanter le monde

Dans la foulée des méthodes de gestion humanisantes, la Théorie U s’est taillé une place de choix. Appliquée dans de nombreuses entreprises et institutions publiques, elle prétend que la solution à nos problèmes individuels, organisationnels et sociaux se trouve... en nous. À une époque où le besoin de croire semble impossible à combler, la popularité de telles approches n’a rien d’étonnant. Notre journaliste s’est faufilée entre les participants d’une formation sur la Théorie U pour y voir de plus près.

Miriam Fahmy Nouveau Projet 11

La gestion pour réenchanter le monde

Considéré dans ce texte: Le management humanisant. La mort annoncée du bigger is better. Otto Scharmer. Steve Jobs. L’avenir en construction. Comment accéder aux couches profondes de l’esprit. Les gourous d’Oprah.

Extrait

J’ai rencontré Stéphane pendant l’activité briseglace. La consigne: se présenter à quelqu’un qu’on ne connaissait pas et lui raconter un «moment ah-ah!» vécu au cours des premières semaines de la formation. Bon joueur, Stéphane a plutôt accepté de répondre à mon barrage de questions. Que faisait-il là? Que pensait-il de la Théorie U et de son auteur, Otto Scharmer? Ladite théorie lui avait fourni des termes pour nommer ce qu’il vivait intérieurement, m’a-t-il répondu. Il a cité Scharmer comme on cite un grand penseur ou un texte sacré. Il m’a expliqué que lorsque se réunissait le «cercle de présence» qu’il avait formé avec six autres personnes, une septième chaise demeurait libre, pour «accueillir la présence». Plus tard dans la soirée, lors de la séance plénière, Stéphane confiera au groupe qu’il la trouvait difficile, l’étape du «laisser émerger». Il se demandait combien de temps il lui faudrait attendre avant que quelque chose ne se produise. L’espace communautaire du Mile End où nous étions réunis faisait salle comble. Assis sur des chaises d’écoliers, mais sans tables pour favoriser la rencontre et l’écoute active, nous allions accueillir ce soir-là une invitée de marque : Julie Arts, une des organisatrices du MOOC (massive open online course) que suivaient les membres du groupe. Les mooc sont des cours de niveau universitaire, donnés en ligne, ouverts à tous et sans frais. Intitulé «U. Lab : Leading from the Emerging Future», celui-ci était dispensé par la Sloan School of Management, du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT). — Fin de l'extrait

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 11

Catégories

Afficher tout +