Articles

+

S'abonner

Évènements, promotions, contenus exclusifs. Restez au fait, abonnez-vous à l’infolettre et suivez-nous sur vos réseaux favoris!

Nouveau Projet 14

Nouveau Projet 14

Durant la campagne électorale de 2018, on aura parlé de beaucoup de choses, mais rarement des choses importantes, nous a-t-il semblé. Au sens d’urgentes, au sens de fondamentales, ici et maintenant. Avec ce dossier, nous proposons un autre programme de discussions publiques et privées, un tour d’horizon—forcément subjectif et limité—d’enjeux essentiels mais trop souvent ignorés auxquels il faudra s’attaquer, pour construire le Québec des années 2020. Nos gens, nos communs, nos richesses: 3 angles, 18 questions pour reprioriser le Québec.

Aussi chez Atelier 10

Miley Cyrus et les malheureux du siècle

Miley Cyrus et les malheureux du siècle

Ceci est un livre sur notre rapport à notre époque—mais aussi à la jeunesse qui incarne, dans notre esprit, ses carences et ses excès. Une époque que nous détestons, de manière générale. Pas toujours sans raison, bien entendu, mais avec une paresse intellectuelle qu’on réserve habituellement à la condamnation des frasques des chanteuses populaires. Constitué d’une série d’observations ayant Miley Cyrus comme pivot, cet essai n’a pas pour ambition de montrer que notre époque est au-dessus de tout reproche, mais seulement que cette autoflagellation en dit plus long sur nous que sur elle.

Nos ghettos

Nos ghettos

Comme beaucoup d’entre nous, le Héros rêve de collectif en s’exilant dans l’individualisme. Écartelé entre ses contradictions, multipliant les petites lâchetés ordinaires de la classe moyenne, il constate son impuissance mais persiste à jouer au philosophe du vivre-ensemble. J-F Nadeau s’inspire de la psychogéographie, qui interroge l’effet du milieu sur l’individu, pour nous entrainer dans une ahurissante dérive urbaine. À l’intersection de la rue Bélanger et de la 2e Avenue, à Montréal, là où des commerces de cultures diverses se côtoient dans l’ignorance mutuelle, il apprend à la dure que le racisme est le fruit d’une indifférence érigée en règle première de la paix sociale. Voici une radiographie du repli comme de l’angélisme, pour regarder en face nos peurs, nos désirs et notre conditionnement, pour enfin envisager une cohabitation véritablement ouverte à l’autre.