Articles

+

S'abonner

Évènements, promotions, contenus exclusifs. Restez au fait, abonnez-vous à l’infolettre et suivez-nous sur vos réseaux favoris!

Nouveau Projet 18

Nouveau Projet 18

Pour la première fois, «Nouveau Projet» consacre un numéro entier à un seul thème: la fin d’un monde. Les prochaines années annoncent des changements bien plus que climatiques. Tandis que nous devrons faire le deuil de beaucoup de choses, d’autres fins seront au contraire porteuses d’espoir. Ça veut dire quoi, vivre dans un monde où rien ne sera plus pareil? Quelles conséquences sur nos choix, nos rêves, nos existences? Que pouvons-nous encore sauver? Dans ces pages, nous réfléchissons entre autres à la fin du voyage, de l’hiver, du pétrole, de la croissance, des inégalités, de la domination, de la technocratie, de l’apathie et du «self-care». Nous réfléchissons à la fin d’un cycle. Nous réfléchissons à la fin du déni.

Aussi chez Atelier 10

Prendre part

Prendre part

La démocratie va mal. Menacée par la manipulation de l’opinion publique et la montée d’un certain populisme aux relents autoritaires, entre autre choses, elle parait d’autant plus fragile que l’on participe souvent soi-même à son érosion, sans s’en rendre compte. Il ne sera toutefois pas aisé de la réparer, une fois qu’elle aura été brisée pour de bon. La démocratie vise pourtant un idéal qui mérite d’être vigoureusement défendu: l’égale liberté politique des citoyens. C’est avec la conviction profonde que l’on doit tous prendre part à la vie démocratique que les auteurs se penchent sur les conditions qui la rendent possible, ainsi que sur notre responsabilité à son égard.

Chienne(s)

Chienne(s)

À l’aube de ses trente ans, une jeune femme se retranche petit à petit dans son demi-sous-sol. Alors que son entourage l’exhorte à retrouver une vie normale, elle se laisse peu à peu submerger par l’angoisse. Bientôt, elle ne répond plus ni à la porte ni au téléphone. Mais les innombrables exigences de son environnement continuent malgré tout de hurler à ses oreilles, menaçant son équilibre et sa raison. La peur au ventre, la trentenaire va devoir se battre autant pour comprendre l’origine de son mal que pour le justifier aux yeux des autres, et retrouver enfin la lumière. Une plongée sensible dans l’univers insaisissable de la dépression, où la critique des violences que la société impose aux corps et aux vies des femmes n’est jamais bien loin. Un vibrant hommage à l’art comme seul remède aux assauts de notre temps.