Articles

+

S'abonner

Évènements, promotions, contenus exclusifs. Restez au fait, abonnez-vous à l’infolettre et suivez-nous sur vos réseaux favoris!

Nouveau Projet 19

Nouveau Projet 19

Rien ne nous a davantage manqué, depuis un an, que les bras des gens que nous aimons. Nous avons cherché à reproduire un peu de cette tendresse dans ce numéro arrivé à l’orée d’un printemps en forme de lumière au bout du tunnel. Maxyme G. Delisle propose un essai photo sur le thème de la proximité, Anaïs Barbeau-Lavalette raconte sa connexion avec le monde naturel, Philippe Ducros adresse une lettre à sa fille, tandis que Nicolas Langelier médite sur la trajectoire cyclique de nos vies. Avec Marc Séguin, Safia Nolin, Manal Drissi, Martine Delvaux, Louise Arbour, et plusieurs autres.

Aussi chez Atelier 10

Le temps des récoltes

Le temps des récoltes

L’industrie agroalimentaire a mis à mal notre rapport au territoire. Déconnecté·e·s des rythmes de la nature, nous avons perdu les savoir-faire ancestraux et confié à des entreprises le soin de nous nourrir. Elisabeth Cardin nous invite à repenser notre usage du monde en nous inspirant de l’équilibre bouleversant qui règne dans nos forêts et nos rivières, quand nous ne sommes pas occupé·e·s à les vider de leurs ressources. Elle nous parle d’autonomie et de liberté, d’identité et de bienveillance. Mais surtout, elle nous rappelle ces habitudes anciennes qu’il nous faut absolument retrouver si nous voulons léguer la terre à nos enfants.

Le besoin fou de l’autre

Le besoin fou de l’autre

En 2020, les salles de théâtre du Québec auront été fermées six mois sur douze. Mais le théâtre lui-même n’a pas pour autant cessé d’exister. Tenaillé·e·s par un «besoin fou de l’autre», comme l’appelle Evelyne de la Chenelière dans un texte publié ici, les artistes réuni·e·s dans ce recueil ont investi des espaces nouveaux, détourné des moyens techniques, contourné les obstacles. Ils et elles se sont saisi·e·s de casques audios, d’appareils photo, de téléphones; ils et elles ont éloigné les chaises, éclaté le public, envahi la rue et les parcs, et la parole théâtrale a continué à se faire entendre. Pièces rend hommage à leur créativité folle et à l’indispensable présence des arts de la scène dans notre vie.