Magazine / Nouveau Projet 01 / Agriculture

Pour une contre-agriculture

La contre-agriculture repose sur l’idée d’un nouveau pacte entre la société québécoise et son agriculture. Elle désire inspirer une culture agricole différente, libérée des complexes d’infériorité et des incohérences. C’est le refus des rouages actuels et la vision d’un paysage plus beau, plus sain, plus vrai. Un cri du coeur pour un Québec agricole vivant.

Alex Cruz & Cyril Gonzales Nouveau Projet 01

Pour une contre-agriculture

La contre-agriculture repose sur l’idée d’un nouveau pacte entre la société québécoise et son agriculture. Elle désire inspirer une culture agricole différente, libérée des complexes d’infériorité et des incohérences. C’est le refus des rouages actuels et la vision d’un paysage plus beau, plus sain, plus vrai. Un cri du coeur pour un Québec agricole vivant.

Extrait

Si les grandes villes sont l’arbre de notre société du 21e siècle, les régions agricoles, elles, resteront toujours ses racines. Maltraiter ses racines, c’est mettre en péril son identité. Pourtant, il n’y a pas de Plan Nord pour nos régions agricoles: il n’y a pas de plan du tout. Elles sont colonisées par un néolibéralisme dogmatique. Moitié moins de fermes qu’il y a 50 ans, mais quelques intégrateurs. Moitié moins de commerces, mais des Walmart. L’avenir de nos régions agricoles est dicté par une poignée de gros joueurs. Nous devons nous offrir un projet commun pour un Québec agricole libre; c’est ce que propose la contre-agriculture, en misant sur la créativité et l’expression sociale et identitaire. Ce courant de pensée est fondamental afin d’éviter la stérilisation et l’abrutissement de notre culture agricole. — Fin de l'extrait

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 20

Catégories

Afficher tout +