Magazine / Nouveau Projet 08 / Dossier

Comment faire du syndicalisme à l’ère du chacun pour soi?

Loin d’avoir été affaibli par l’effondrement de la finance mondiale, en 2008, le néolibéralisme en est ressorti plus fort que jamais—avec les conséquences désastreuses que l’on connait pour le Québec. Comment se fait-il que le mouvement syndical ait été incapable de tirer profit de cette conjoncture historique? Gabriel Nadeau-Dubois émet ici quelques pistes de réflexion, tirées de son texte paru dans Renouveler le syndicalisme. Pour changer le Québec (Écosociété, 2015).

Gabriel Nadeau-Dubois Nouveau Projet 08

Comment faire du syndicalisme à l’ère du chacun pour soi?

Loin d’avoir été affaibli par l’effondrement de la finance mondiale, en 2008, le néolibéralisme en est ressorti plus fort que jamais—avec les conséquences désastreuses que l’on connait pour le Québec. Comment se fait-il que le mouvement syndical ait été incapable de tirer profit de cette conjoncture historique? Gabriel Nadeau-Dubois émet ici quelques pistes de réflexion, tirées de son texte paru dans Renouveler le syndicalisme. Pour changer le Québec (Écosociété, 2015).

Extrait

Contrairement à ce que soutient la droite québécoise, ce n’est pas la forte présence syndicale qui freine la prospérité collective, mais bien le déclin du rapport de force des salariés envers leur employeur. — Fin de l'extrait

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 16

Catégories

Afficher tout +