Magazine / Nouveau Projet 09 / Portrait

Iles (trois)

Du Japon, Véronique Côté s’est d’abord fait une image mentale, née de lectures, de films et d’œuvres d’art. Puis est venue la rencontre physique et, au bout du voyage, le pays qui s’est déposé en elle, à la fois réenchantement et amitié indicible. Portraits d’un archipel phosphorescent.

Véronique Côté Nouveau Projet 09

Iles (trois)

«Je suis entrée dans Tokyo très doucement, comme dans l’eau tiède d’un lac. Comme dans une nuit qui aurait eu exactement la même température que mon corps. Sans m’en rendre compte, presque. Tokyo. Une ville qui ne commence ni ne finit jamais. Je suis entrée dans Tokyo en dormant, comme dans un rêve déjà rêvé». Portrait par Véronique Côté d’un archipel phosphorescent.

Extrait

Considéré dans ce texte: Bill Murray, Murakami, Sophie Calle et le silence des Tokyoïtes. Les trains ultrarapides. Les cèdres géants. L’eau bouillante des Onsen et l’air qui craque de froid. Tadao Ando. Les minutes qui s’étirent comme du miel chaud. — Fin de l'extrait

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 15

Catégories

Afficher tout +