Magazine / Nouveau Projet 13 / Dossier la qualité de vie

Trouver un trou dans le fond de sa tête

Un récit personnel sur les traces que laissent en nous les épisodes de santé douloureux, et comment ils nous rappellent nos priorités, nous redonnent gout à la vie.

Catherine Martin Nouveau Projet 13

Trouver un trou dans le fond de sa tête

Au contact d’une cicatrice à l’arrière de sa tête, l’auteure se souvient de sa confrontation récente et douloureuse avec la maladie, qui a bouleversé pour toujours son existence.

Extrait

Je savais qu’il était là. Ma coiffeuse me l’avait dit. Ma mère et ma précieuse amie aussi, vendredi dernier. Mais vendredi, c’était soir de fête et pas le moment de s’attarder à ça. C’est cet après-midi que je l’ai senti pour vrai, en me jouant dans les cheveux. Ce vide, ce trou. Juste de la peau, même pas un petit duvet qui pourrait laisser espérer une repousse. Un trou béant, cicatrice de ce que j’ai vécu. Je suis allée devant le miroir. J’ai utilisé ce que j’avais pour me scruter l’arrière de la tête. Et là, ça m’a frappée. Fort. Tout est revenu. La résidente qui m’avait dit que ça arriverait peut-être. Ça, et un paquet d’autres effets secondaires que je fais semblant d’oublier. Les traitements, chaque jour, pendant six semaines. Les rendez-vous, nombreux, avec toutes sortes de spécialistes. Qui sont loin d’être finis, qui seront pour toute ma vie. — Fin de l'extrait

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 20

Catégories

Afficher tout +