Magazine / Nouveau Projet 15 / Dossier «Nouvelles de l'étranger»

Guiti News: le monde vu à travers les yeux de journalistes réfugiés

SYRIE et AFGHANISTAN—Dans ces deux reportages issus du dossier «Nouvelles de l’étranger», des journalistes réfugiés en France parlent du pays qu’ils ont dû quitter à travers des thématiques qui leur tiennent à cœur («Journalistes en péril» et «Ces femmes qui changent le visage du cinéma afghan»).

Zaher Al Zaher & Mortaza Behboudi Nouveau Projet 15

Guiti News: le monde vu à travers les yeux de journalistes réfugiés

Guiti News est un média en ligne indépendant créé en 2019 à l’initiative de journalistes réfugiés et de leurs confrères français, pour un double regard plus cohérent sur le monde d’aujourd’hui, et avec l’ambition de parler de la migration autrement, avec plus de complexité, plus d’humilité et plus de justesse. Pour qu’elle existe un peu moins comme un «enjeu politique», une «problématique» ou un «défi», et un peu plus comme des histoires humaines qui ne demandent qu’à être racontées.

Extrait

Une vingtaine d’années après l’arrivée des talibans, réaliser un film en Afghanistan est loin d’être chose facile. Les salles ont été fermées et les tournages interdits sous leur autorité, ce qui a eu de profonds effets sur le septième art afghan. Aujourd’hui, sur les 20 cinémas que compte Kaboul, seuls quatre sont en état de fonctionnement. Des années de guerre civile ainsi qu’un manque d’installations techniques et de ressources financières ont étouffé toute velléité artistique. Au milieu de ce marasme, une poignée de femmes luttent devant et derrière la caméra. Elles sont le visage du renouveau cinématographique afghan. Elles s’appellent Leena Alam, Sahra Mani, Sahra Karimi et Shahrbanoo Sadat. Elles ont entre 25 et 40 ans, et nous racontent leur pays natal. — Fin de l'extrait

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 15

Catégories

Afficher tout +