Magazine / Nouveau Projet 15 / Mode d’emploi

Réparer notre rapport au deuil

Ceux qui ont déjà perdu un être cher savent que la véritable empathie est rare. Notre entourage nous sert des platitudes blessantes et s’attend à ce que nous passions rapidement à autre chose. Résultat, le deuil n’a nulle part où aller et crée des ravages souterrains.

Marie-Claude Élie-Morin Nouveau Projet 15

Réparer notre rapport au deuil

Pour Megan Devine, psychotérapeuthe de formation, le choc de la mort accidentelle de son conjoint a été incroyablement brutal. «Je savais que la mort était un sujet tabou, mais je n’avais jamais réalisé à quel point ce tabou ostracisait les personnes en deuil», raconte-t-elle. Commence alors ce combat, qu’elle appelle la révolution du deuil, et qu’elle mène encore aujourd’hui afin de transformer nos attitudes tant sur le plan interpersonnel que du point de vue collectif.

Extrait

Mieux former les psys, et vite—Dans la plupart des programmes de psychologie ou de psychothérapie, la mort et le deuil sont abordés ensemble et font l’objet de très peu d’heures de formation. Il s’agit pourtant de deux sujets distincts: accompagner des personnes en fin de vie requiert des aptitudes et des stratégies qui n’ont rien à voir avec le soutien à ceux qui restent. Alors que nous serons tous touchés un jour par la mort d’un proche et que cette perte pourrait avoir des répercussions dans toutes les sphères de nos vies, il est assez paradoxal que le sujet occupe si peu de place dans la formation des professionnels en santé mentale. Le modèle d’Elizabeth Kübler-Ross, avec ses cinq fameuses étapes (déni, colère, marchandage, dépression, acceptation), n’a jamais été conçu pour être une feuille de route avec des stades précis à franchir avant d’être «guéri». Trop de thérapeutes se servent encore de ce modèle désuet pour évaluer si le deuil est «normal». Il est temps de développer une approche qui n’obéit pas à une temporalité fixe ou à des passages obligatoires. En d’autres mots, les psys doivent être conscients que certaines pertes ne peuvent pas être oubliées, acceptées ou réparées. On peut seulement apprendre à les porter. — Fin de l'extrait

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 15

Catégories

Afficher tout +

À lire aussi

Aucun article