Magazine / Nouveau Projet 17 / Commentaires

Authenticité à louer

Que peuvent faire les élus et les citoyens pour se réapproprier les quartiers dénaturés par le tourisme façon Airbnb?

Ludvic Moquin-Beaudry Nouveau Projet 17

Authenticité à louer

Considéré dans ce texte: Le Règlement sur les établissements d’hébergement touristique au Québec. Le logement comme élément essentiel de l’identité culturelle. Les quartiers de Lisbonne sans Portugais. La solution nucléaire de Berlin.

Extrait

Le prix d’un logement de trois ou quatre pièces au centre de Lisbonne peut atteindre 4 000 euros par mois en location et 10 000 euros par mètre carré à l’achat, un ordre de prix comparable à celui des beaux quartiers de Paris, alors que le salaire moyen dans la ville est d’environ 1 000 euros par mois. Les habitants aux revenus modestes qui habitent traditionnellement ces quartiers doivent déménager. Plusieurs propriétaires ne renouvèlent pas les baux pour convertir de plus en plus de logements en résidences touristiques. Des rues entières de quartiers tels qu’Alfama, Mouraria et Bairro Alto se vident de leur population pour devenir essentiellement des «resorts» à ciel ouvert où l’anglais, le français et l’espagnol résonnent. On trouve même des blogues et sites web en plusieurs langues qui conseillent les investisseurs en «alojamento local». La rapidité du phénomène prend les autorités de la ville au dépourvu. — Fin de l'extrait

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 17

Catégories

Afficher tout +