Magazine / Nouveau Projet 17 / Bédéreportage

Ce qui ne se vend(ait) pas

Animal qui symbolise plus que tout autre les grands espaces du Nord, le caribou migrateur agonise. Entre le Québec et le Labrador, le troupeau de la rivière George est dans un état particulièrement critique. Son déclin fragilise les communautés vivant dans la forêt boréale et la toundra, où la chasse au caribou est au coeur de l’équilibre alimentaire, communautaire et culturel.

Rémy Bourdillon & Michel Hellman Nouveau Projet 17

Ce qui ne se vend(ait) pas

L’agonie du caribou migrateur provoque des tensions dans les communautés autochtones du Nord. C’est ce que Rémy Bourdillon a choisi de raconter pour le bédéreportage de ce numéro, illustré par Michel Hellman.

Extrait

Dans le nord du Québec, la population de caribous migrateurs s’est effondrée de 99% au cours des 25 dernières années. Du troupeau de la rivière George, il ne reste plus que 5 000 têtes. Il est normal que leur nombre fluctue, mais de mémoire d’autochtone, on n’a jamais atteint de tels niveaux. — Fin de l'extrait

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 17

Catégories

Afficher tout +