Magazine / Nouveau Projet 17 / Écrits du Canada anglais

Conversations de caisse

Des clients de tous horizons défilent sous la plume agile de l’auteur d’origine taïwanaise, dans la petite épicerie syrienne où il était commis, à Vancouver. Une traduction de notre collaborateur associé Guillaume Corbeil.

Han Fusen & Guillaume Corbeil Nouveau Projet 17

Conversations de caisse

Considéré dans ce texte: Le multiculturalisme progressiste. Le zaatar et la moolah. L’exportation des caractères chinois. Les clochers de Mount Pleasant et les mosquées de Prague. Le vivre-ensemble à Vancouver.

Extrait

Je donne un rabais sur les dattes du Pamir à un vieux Persan. — C’est absurde, il me dit. Faites-moi payer le même prix que tout le monde. Pourquoi vous me les feriez moins cher à moi ? Parce que je viens d’Iran ? C’est en effet ce que mon patron a décidé, et on ne peut pas dire que ce soit si absurde, puisqu’il existe des motifs encore plus arbitraires pour décider à qui on donne ou non des rabais. Je lui explique que, dans ma culture, on s’adonne à une forme semblable de générosité. On appelle ça «tongxiang», ça consiste à faire des faveurs aux gens qui viennent de la même ville que nous. — Mais il vient de Téhéran, il me dit. Moi je viens d’Ispahan. Le prochain Iranien qui va entrer ici va peut-être venir de Shiraz. Et qu’est-ce que vous faites s’ils sont Azerbaïdjanais ou Kurdes ou de croyance baha’i? — Fin de l'extrait

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 17

Catégories

Afficher tout +