Magazine / Nouveau Projet 17 / Dossier Immersions

Trois saisons aux courses

Perdre et gagner à l’hippodrome de Trois-Rivières.

Alexandre Dostie Nouveau Projet 17

Trois saisons aux courses

Considéré dans ce texte: L’odeur des paddocks et le cheval classé. Les statistiques. Les promos sur la draft. La moyenne d’âge à Trois-Rivières. La pluie et le soleil sur la track. Une tresse de cheveux rouges.

Extrait

Je suis sorti de ma première visite avec un gros kick sur un cheval appelé El Torero et 18 beaux dollars cash de gains nets dans mes poches de jeans. Dans ma tête, une idée s’était aussi dressée sur ses deux pattes arrière. Je n’allais pas seulement tirer des chevaux quelques dollars. Ils me donneraient aussi des poèmes, comme pour le vieux Bukowski sur la piste d’Hollywood Park en Californie. J’allais passer l’été prochain ici. De mai à novembre, 41 courses, sous la pluie battante, la canicule, le brouillard qui mange les bêtes et leurs jockeys, jusqu’aux premières neiges, des centaines de chevaux allaient m’attendre pour me livrer leurs secrets. — Fin de l'extrait

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 17

Catégories

Afficher tout +