Magazine / Nouveau Projet 18 / Essai

Le territoire en sloche

Tandis que la neige fond inexorablement, la relation étroite entre le paysage et l’identité se révèle.

Sarah R. Champagne Nouveau Projet 18

Le territoire en sloche

Considéré dans ce texte: La fin de l’hiver. Les floes, les ropaks et les zastrugis. La diminution du manteau neigeux. Louis-Edmond Hamelin, la nordicité et la solastalgie. Le mal du pays par anticipation. Les mots qui chuintent à -40 degrés Celsius.

Extrait

Récemment, pourtant, un doute s’est installé en moi. Peut-être à cause de l’accélération du monde, ou de la mienne. Peut-être à cause de mes rencontres avec des migrants climatiques, trois ouragans et trop de temps passé loin de la batture glacée; j’ai peur de ne plus la retrouver. Mon paysage disparait doucement, mais pas imperceptiblement. J’ai attrapé la nostalgie par anticipation. — Fin de l'extrait

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 18

Catégories

Afficher tout +