Magazine / Nouveau Projet 18 / Urbanisme nouveau

Trois arguments pour l’amour de l’urbanité

De la pertinence renouvelée des métropoles denses et animées.

Guillaume Ethier Nouveau Projet 18

Trois arguments pour l’amour de l’urbanité

Considéré dans ce texte: La fin de la ville instrumentale. La coprésence humaine et les power centres. Les cafés, les lieux publics et une certaine idée de la liberté. L’urbanisme comme projet de société.

Extrait

On oublie cependant de dire que les humains sont grégaires, et que sans ce désir de se rassembler, les villes se seraient dissoutes depuis longtemps. Il fallait bien codifier froidement la «distanciation sociale» pour se rendre à l’évidence: les humains sont des aimants qui convergent dans l’espace. Ce qui fait de l’urbanité un phénomène positif. — Fin de l'extrait

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 18

Catégories

Afficher tout +