Magazine / Nouveau Projet 18 / Essai

Voyager pour de bon

Comment voir le monde sans contribuer à sa destruction? Méditation sur le thème du vagabondage et de l’altérité.

Bruno Blanchet Nouveau Projet 18

Voyager pour de bon

Considéré dans ce texte: La fin du voyage. Les bateaux de croisière et les goélands railleurs. Les beaux gros passeports remplis à ras bord. L’hymne national de l’URSS. Le rire des autres.

Extrait

Bien que nous soyons les témoins de bouleversements majeurs qui nous obligent à revoir nos comportements et à limiter nos gestes de partage spontanés et autres manifestations d’insouciance (c’est-à-dire à cesser de se passer le joint dans le party), il serait injuste de refuser au voyage le droit de changer. Ce serait lui refuser le droit de se défendre. — Fin de l'extrait

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 18

Catégories

Afficher tout +