Magazine / Nouveau Projet 20 / Dossier: Choisir

La révolution avortée

En nous battant sans relâche pour protéger le droit à l’avortement, nous avons omis de veiller sur les femmes qui y ont recours.

Marie-Eve Blanchard Nouveau Projet 20

La révolution avortée

Considéré dans ce texte: Les bons et les mauvais avortements. Les histoires de Mylène, de Julie, d’Andrée, d’Elham et de Catherine. Le contrôle du corps médical sur la fertilité des femmes. L’accompagnement à l’interruption de grossesse, les sédatifs, la mémoire, et une grande solitude. Avorter comme acte libérateur.

Extrait

J’ai dirigé mon regard vers ma voisine d’en face, qui se berçait devant sa fenêtre. Inconsciemment, je me suis mise à reproduire son basculement, à me balancer au même rythme qu’elle. Je sentais toutes les femmes du monde derrière nous. Ma voisine avait-elle déjà avorté? À cet instant, je faisais d’elle une complice. Chaque année, environ 85 000 avortements sont pratiqués au Canada, dont 23 000 au Québec; on dit qu’une femme sur trois avortera au moins une fois dans sa vie. — Fin de l'extrait

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 20

Catégories

Afficher tout +