Magazine / Nouveau Projet 20 / Dossier: Choisir

Laisser le choix

En dépit de l’obsession occidentale pour le libre arbitre, il est de ces données, comme la détérioration du climat, avec lesquelles il nous faut désormais composer.

Alain Deneault Nouveau Projet 20

Laisser le choix

Considéré dans cet essai sur l’inévitable virage écologique: L’empreinte irréversible de l’être humain sur son environnement. Les manipulations génétiques et la transformation du vivant. L’illusion du choix perpétuel. La théorie politique, Hannah Arendt et la force des choses.

Extrait

Dans une civilisation où l’existentialisme se déchaine et où on fait choix de tout, notre libre arbitre se trouve pourtant neutralisé. Mais la contradiction n’est qu’apparente. C’est que choisir est devenu un acte gravissime de par sa portée dont l’apanage s’est réduit à une oligarchie qui a désormais le loisir d’influencer la capacité du plus grand nombre à faire des choix éclairés. Mais aussi de régir l’ordre du vivant dans lequel la majorité devra tenir, et de parier sur des avancées technologiques qui s’avèrent être de véritables bombes à retardement pour d’importantes communautés, comme le stockage des déchets nucléaires. — Fin de l'extrait

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 20

Catégories

Afficher tout +