Suppléments

Lauréats de notre premier concours d’essais

Depuis ses débuts, Nouveau Projet privilégie le genre de l’essai sous toutes ses formes. Vecteur des préoccupations de notre époque, dont il interroge les espoirs et les inquiétudes, il explore nos désirs et nos contradictions à travers le prisme de la voix qui les porte et s’offre comme un espace de réflexion au cœur de l’agitation ambiante.

Lauréats de notre premier concours d’essais

Vous avez été nombreux à nous soumettre un texte dans le cadre de notre premier concours d’essais. Les lauréat(e)s se sont démarqué(e)s par l’originalité de leur proposition ainsi que la pertinence des sujets abordés. Félicitations à nos trois gagnant(e)s!

1er prix

Émilie Bélanger, Maman écrit pas de roman, a travaille trop
Alors que le travail est devenu le symbole de la libération féminine, quelle possibilité réelle existe-t-il de s’en éloigner pour se réaliser autrement?

Commentaires du jury:
L’écartèlement entre famille et travail vécu par les femmes est connu. Toutefois, l’auteure de cet essai sensible et érudit déplace habilement la question pour montrer son angle mort. Elle explore avec beaucoup de nuances le prix à payer pour celles qui décident de prendre un chemin de traverse et de s’éloigner du salariat traditionnel pour privilégier la vie artistique. Tout en dialoguant avec Woolf, Britt et Bourdieu, elle offre une réflexion originale et forte sur la précarité des créateurs, particulièrement quand elles sont des femmes, et des mères de surcroit.

2e prix

Marcelle Laroche, Lettre à W
S’adressant à Winston, le célèbre personnage de George Orwell, l’auteure mesure la distance parcourue depuis 1984.

Commentaires du jury: 
Cet essai révèle parfaitement ce qu’on oublie trop souvent d’associer au genre de l’essai: sa littérarité ou, plus simplement, sa qualité littéraire. En ce sens, les ressources et les ressorts langagiers sont très bien utilisés, donnant à l’ensemble une grande originalité. La trame orwellienne pourrait être maladroitement intégrée à l’essai, mais elle fonctionne plutôt bien dans l’ensemble. Pour la qualité du propos, l’inventivité, l’originalité de l’approche, nous lui décernons la seconde place.

3e prix

Nikole, Sordide réalité
Entre notre fascination pour les histoires morbides et notre volonté d’aider les plus démunis, comment éviter l’instrumentalisation des personnes vulnérables et assurer le respect de leur dignité?

Commentaires du jury:
C’est par les questions qu’il pose et par les pistes de réflexion qu’il suggère au lecteur que cet essai se démarque. En interpelant directement le lecteur avec des questions précises et des mises en situation imagées, celui-ci est happé par une voix qui a une volonté de le sensibiliser à des enjeux difficiles qui sont le quotidien des laissés pour compte de la société, des enjeux qui ne sont pas nécessairement spectaculaires. Il y a pourtant nécessité d’aborder ces questions difficiles et importantes.

Nous tenons à remercier tous les participants—ainsi que nos jurés Marie-Claude Beaucage, Laurence Côté-Fournier et Jonathan Livernois—et profitons de cette occasion pour annoncer la tenue d’une nouvelle édition du concours.

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 18

Catégories

Afficher tout +