Suppléments

Nos Signets

Semaine du 18 janvier 2016.

Nos Signets

Six choses qui ont retenu notre attention, cette semaine. 

Bonne lecture et bon dimanche!

Bactériologie

Est-ce qu’un livre emprunté à la bibliothèque peut nous rendre malade? D’après des scientifiques, qui s’intéressent à la question depuis longtemps, des traces de varicelle, de rougeole et de dysenterie ont été retrouvées entre les pages. Mais si des cochons d’Inde de laboratoire sont décédés de tuberculose et d’infections au streptocoque au fil d’une étude sur le sujet, le magazine Mental Floss nous assure qu’il n’y a aucune raison de déchirer sa carte de bibliothèque.

Lien

Âge adulte

À l’heure où la frontière entre la jeunesse et l’âge adulte est de plus en plus floue, à quel moment devient-on un adulte? Cette question ambigüe et subjective serait motivée par une force beaucoup plus tranquille que le simple âge du corps et les étapes de la vie, suggère The Atlantic dans ce reportage qui en explore les principaux marqueurs. 

Lien

Émotions

Au Moyen-Âge aussi, on pleurait, riait et ressentait toute une gamme d’émotions. Mais avec le temps, la vergogne, l’acédie et la «joy» courtoise ont disparu. Alors qu’il est plutôt rare pour des chercheurs de se pencher sur des objets historiques aussi peu tangibles, l’ouvrage Sensible Moyen-Âge montre comment les émotions ont façonné cette période. Une critique du site Slate.fr.

Lien

Coloriages

Le coloriage pour adultes n’a pas toujours été une affaire de fleurs japonisantes et de mandalas complexes. Avant d’être un «acte relaxant et curatif, mélange réconfortant d’une liberté de choix (chromatique) et d’une soumission à des contours», le livre de coloriage était un objet de satire politique. Petit historique à lire dans le quotidien suisse Le Temps.

Lien

Habitat

Plus de 20 millions de personnes doivent trouver un toit au Caire. Alors que la capitale égyptienne vit une crise du logement, des résidents débrouillards se sont installés dans les méandres d’un cimetière, où la mort côtoie la vie. Un photoreportage du quotidien The Globe and Mail. 

Lien

Philosophie

«La philosophie est une enquête qui ne garantit en rien que ce que vous trouverez vous sera psychologiquement bénéfique», explique Nigel Warburton. Certes, répond Jules Evans, mais ce qui nous motive à continuer à chercher n’est-ce pas justement une sorte de foi que la vérité est bonne? Voici les bases d’une discussion sur les vertus thérapeutiques que devrait ou non avoir la philosophie, à lire sur Aeon.

Lien

Avec la collaboration d'Émilie Folie-Boivin, Joëlle Landry et Judith Oliver.

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 14

Catégories

Afficher tout +