Suppléments

Nos Signets

Semaine du 27 juin 2016.

Nos Signets

De la défense de la nature à la préservation des bibliothèques: les réflexions qui ont retenu notre attention cette semaine.

Bonne lecture!



La nature en éternel combat

La protection des parcs nationaux, de leur faune et de leur flore, est un combat quotidien dans de nombreux pays. Au Congo, c'est presque une guerre. Ce reportage du National Geographic Magazine nous emmène au coeur du parc Virunga, l'une des merveilles de l'Afrique, malheureusement en proie à la violence et aux tensions économiques.

Lien


Lutter contre la congestion automobile

La congestion automobile est un problème intrinsèque des grandes villes, conçues pour la voiture. Bien qu’une maigre proportion de Canadiens (12%) utilise le transport en commun, il y aurait de l’espoir, estime cet article du magazine The Walrus. «Si 1% des automobilistes qui font la navette entre la maison et le boulot optaient pour le vélo, la circulation diminuerait de 18% pendant les heures les plus intenses». Une révolution cyclable qui pourrait bien être initiée par les enfants du millénaire.

Lien



La Grande Muraille Verte

Lutter contre la sécheresse en dressant une muraille végétale: un défi lancé par onze pays d'Afrique. Aidé par des financements internationaux, ce projet de plusieurs kilomètres a permis, en plus de la plantation d'arbres, la création de milliers d'emplois, la diminution du diabète et de l'hypertension. Ce reportage de France Culture montre une fois de plus que les innovations de demain viennent d'initiatives locales et collectives.

Lien



La vie, au naturel

Organiser des barbecues, opter tous les jours pour le look «casual Friday», dormir au sous-sol, profiter du balcon: il y a plein d'astuces pour s’adapter aux journées tropicales. À une époque où le recours à l’air conditionné s’intensifie, s’en priver nous permettrait de socialiser avec le voisinage et même d’être plus heureux. Un texte du Boston Globe qui tombe à pic.

Lien



La révolution des livres

«Je découvre que démonter la bibliothèque d’un disparu est un geste sacrilège, bien plus que disperser ses habits ou les objets qui l’entouraient. La bibliothèque de quelqu’un, fut-elle constituée de dix volumes ou de cinq mille, ce sont ses rêves. En touchant ses livres, j’avance avec impudeur dans ses territoires les plus intimes.» Dans un billet du blogue de Books, une rédactrice se penche sur le drame de voir sa bibliothèque personnelle anéantie, et jette un oeil sur ceux qui ont perdu la leur.

Lien




L'industrie pharmaceutique

«Parce que pour avoir l’impression [...] qu’accepter de se transformer en rat de laboratoire, c’est-à-dire de se départir volontairement de sa dignité pour à peu près mille ou mille cinq cents piasses, est une façon de rendre le monde meilleur, il faut se trouver dans une situation financière délicate.» Dans un éditorial de la revue québécoise Revue Liberté, Pierre Lefebvre observe le cynisme de la publicité d’une compagnie pharmaceutique.

Lien

Avec la collaboration d’Émilie Folie-Boivin et Joséphine Van Glabeke.

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 16

Catégories

Afficher tout +