Suppléments

Nos Signets

Semaine du 7 novembre 2016.

Nos Signets

Le bonheur selon Melania, la mort selon Leonard et les paysages selon un tout autre spectre: petit échantillon de ce qui a retenu notre attention cette semaine. 

Bonne lecture!

Lectures

Pour passer à travers la longue liste d’œuvres à disséquer, on estime que les membres du jury du prix littéraire canadien Giller devraient lire en moyenne le 3/4 d’un livre par jour, et ce pendant sept mois (sans sauter de journée!). Une expérience intense qui demande beaucoup de doigté, révèle le Globe and Mail, qui a fouillé les coulisses de ce prix décerné aujourd’hui.

Lien

Infrarouges

Comment verrait-on les paysages si on percevait un spectre plus large de lumières infrarouges? Le photographe Sud-africain Zak van Biljon nous le révèle dans sa série «Infra» pour laquelle il a utilisé une pellicule aérochrome dont l'usage a longtemps été militaire.

Lien

Arrosage

Assoiffée, la Californie cherche des solutions pour réduire sa consommation d’eau et demande à ses habitants de modifier leur aménagement paysager. Si plusieurs obtempèrent et enlèvent le gazon pour planter des espèces indigènes, les plus fortunés font fi des amendes salées et continuent d’arroser leurs cours verdoyantes. Dans ce long, mais fascinant article du Harper’s, le voisin tente par tous les moyens d’avoir l’herbe la plus verte. Mais à quel prix?

Lien

Salutation

Le «high five», une salutation charismatique et libérée est originaire du baseball. C’est Glenn Burke, premier joueur ouvertement homosexuel de la MLB qui l’a inventé. Dans une courte vidéo, Aeon revisite la vie de Burke, qui a bouleversé «la notion de masculinité avant même que les gays, lesbiennes et autres athlètes transgenres du sport professionnel fassent les manchettes».

Lien

Leonard

The New Yorker publiait le mois dernier un très beau portrait de Leonard Cohen par son rédacteur en chef, David Remnick. Avec une grande lucidité devant la mort qu'il savait toute proche, Cohen y parle de sa vie, de Marianne et de la nécessité de l'art, toujours.

Lien

Bonheur

Melania Trump, future première dame des États-Unis, s’entretenait avec le Paris Match en février dernier. Elle y décrit un moment de bonheur derrière lequel on devine leur dynamique de couple: «Celui qui me vient tout de suite à l’esprit, c’est quand nous sommes, mon mari, mon fils et moi, seuls en voiture, tranquilles. Donald est au volant, Barron à ses côtés et moi à l’arrière. J’aimerais que cela ne finisse jamais…».

Lien

Avec la collaboration dÉmilie Folie-Boivin, Nicolas Langelier et Judith Oliver.

 

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 15

Catégories

Afficher tout +