Suppléments

Nos Signets

Semaine du 9 janvier 2017.

Nos Signets

Bonnes résolutions, machisme et résistances citoyennes: petit échantillon de ce qui a retenu notre attention cette semaine. 

Bonne lecture,

Gym

En janvier, les gens sont nombreux à se ruer au gym après ces bombances du temps des Fêtes, faisant enfler les caisses des centres de conditionnement physique. Pourtant, dès février, 60% d’entre eux auront déjà abandonné leur résolution. Courte vidéo du magazine The Economist sur la popularité mondiale du phénomène.

Lien

Cinéma

Il y a 90 ans, l’incendie du Laurier Palace, un cinéma montréalais, prenait la vie de 78 enfants. Ce deuil collectif changea la sécurité, mais aussi le cours du cinéma québécois dans les années 1920. S’il a eu une répercussion sur les efforts cinématographiques d’ici, «l’interdiction faite aux jeunes de fréquenter le cinéma aura aussi pour effet de créer un réseau de salles parallèles» comme les ciné-clubs scolaires. Le journal Métro revient sur cet pan de notre histoire culturelle.

Lien

Anonymat

En mars, Bibliothèque et Archives Canada fêtera les 15 ans de «Un visage un nom», une initiative visant à identifier les Autochtones photographiés depuis la fin du 19e siècle. Donc à rendre justice à ceux qui, jusqu’alors, étaient désignés par des légendes «vagues ou carrément offensantes».

Lien

Résistances

Six ans après les soulèvements démocratiques au Maghreb et au Proche-Orient, le webdocumentaire Tamkin consacre le courage de la jeunesse qui se mobilise et entreprend dans le monde arabe aujourd'hui. Seize passionnants portraits de citoyens de 22 ans à 30 ans qui essayent au quotidien de changer les choses.

Lien

Machisme

Dans un pamphlet, des scientifiques déterrent les propos misogynes et la pas si lointaine mauvaise foi de l’Académie française, opposée à la féminisation des noms. «[Les académiciens] dénient notamment aux femmes qui leur tiennent tête le moindre savoir, la moindre réflexion, la moindre légitimité—fussent-elles universitaires ou ministres». Le Devoir se penche sur le travail de ce collectif.

Lien

Pénis

Comment les filles pourraient-elles ne pas aimer recevoir une photo de leur pénis en érection? s'interrogent les hommes interviewés pour la balado de DTR. Cet épisode fouille le sujet des «dick pics», cherchant même du côté de la science ce qui mène les hommes à exhiber leurs parties génitales. Propulsée par Tinder, cette série explore de manière fort intéressante les relations amoureuses à l’ère virtuelle jusque dans ses retranchements les plus crus.

Lien

Avec la collaboration d’Émilie Folie-Boivin et Judith Oliver.

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 20

Catégories

Afficher tout +