Suppléments

Nos Signets

Semaine du 27 mars 2017.

Nos Signets

Voici les six choses qui ont retenu notre attention cette semaine. 

Bonne lecture, 

— 

Agressions sexuelles

Bien qu’elles soient une réalité sur les campus, les agressions sexuelles dénoncées ne sont pas toutes traitées de la même manière. Dans une grande enquête, Le Devoir révèle d’inquiétantes réalités dans les établissements scolaires québécois. En plus de l’inaction des établissements, on apprend que l'agresseur jouit d’une plus grande protection que les jeunes femmes. (Pour lire l’ensemble des textes du dossier ainsi que les poignants témoignages, voir l’encadré «sur le même sujet» à droite de l’article.)

Lien (fr)

Solitude

L’un des problèmes de santé les plus répandus serait l’isolement, et les hommes, dans la cinquantaine, seraient particulièrement à risque. Dans ce reportage du Boston Globe, le journaliste réalise que cette réalité le guette dangereusement. En s’étonnant que sa vie sociale soit pratiquement réduite à néant par les obligations familiales, il cherche un remède. Et découvre l’importance du «Wednesday Night». Une idée à voler.

Lien (en)

— 

Musique

Êtes-vous capable de citer le nom de trois compositrices? Certainement pas. Sur son temps libre, Michelle Monnette a compilé en un seul endroit le travail de plus de mille femmes auteures de musique classique. On les découvre, classées par date de naissance, de 1899 à 1996.

Lien (fr)

Réorganisation

«L’enjeu ici n’est pas de résoudre le problème du pouvoir en entreprise, mais de le transcender. Il ne s’agit pas de faire en sorte que chaque employé soit l’égal d’un autre, mais de s’appuyer sur les compétences pour rendre l’autorité dynamique» explique Frédéric Laloux, le chantre de l'autogouvernance. Un modèle inspirant, que cet article décrypte efficacemment. 

Lien (fr)

Passion

Choisir un travail qui nous passionne est une porte ouverte pour se faire exploiter, explique-t-on dans le magazine The Atlantic. «Si la passion est un prérequis dans ta recherche d’emploi, il est plutôt mal vu de se plaindre d’être débordé.» Et les employeurs en profitent.

Lien (en)

Entomologie

Le principal dilemme dans une vie mouche verte: devoir opter entre l’étron et la chair d’un cadavre pour s’alimenter. Qu’est-ce qui motive son choix? Dans ce court et amusant épisode, la balado «Sciences improbables» nous explique comment l’insecte détermine ce qui est le meilleur pour elle, tout en faisant un délicieux clin d’oeil électoral aux présidentielles françaises. À écouter de préférence après sa collation.

Lien (fr)

Avec la collaboration d’Émilie Folie-Boivin et Judith Oliver.

— 
Pour recevoir cette rétrospective chaque dimanche par courriel: http://eepurl.com/bCQ8oL

Partager
Numéro courant
Nouveau Projet 20

Catégories

Afficher tout +