Articles

+

S'abonner

Évènements, promotions, contenus exclusifs. Restez au fait, abonnez-vous à l’infolettre et suivez-nous sur vos réseaux favoris!

Nouveau Projet 19

Nouveau Projet 19

Rien ne nous a davantage manqué, depuis un an, que les bras des gens que nous aimons. Nous avons cherché à reproduire un peu de cette tendresse dans ce numéro arrivé à l’orée d’un printemps en forme de lumière au bout du tunnel. Maxyme G. Delisle propose un essai photo sur le thème de la proximité, Anaïs Barbeau-Lavalette raconte sa connexion avec le monde naturel, Philippe Ducros adresse une lettre à sa fille, tandis que Nicolas Langelier médite sur la trajectoire cyclique de nos vies. Avec Marc Séguin, Safia Nolin, Manal Drissi, Martine Delvaux, Louise Arbour, et plusieurs autres.

Aussi chez Atelier 10

Prendre part

Prendre part

La démocratie va mal. Menacée par la manipulation de l’opinion publique et la montée d’un certain populisme aux relents autoritaires, entre autres choses, elle parait d’autant plus fragile que l’on participe souvent soi-même à son érosion, sans s’en rendre compte. Il ne sera toutefois pas aisé de la réparer, une fois qu’elle aura été brisée pour de bon. La démocratie vise pourtant un idéal qui mérite d’être vigoureusement défendu: l’égale liberté politique des citoyens. C’est avec la conviction profonde que l’on doit tous prendre part à la vie démocratique que les auteurs se penchent sur les conditions qui la rendent possible, ainsi que sur notre responsabilité à son égard.

Tout inclus: tome 1

Tout inclus: tome 1

Le jour où ses parents quittent leur maison pour aller vivre en résidence, François Grisé ouvre les yeux sur l’existence de près d’un million et demi de ses concitoyens: les vieux. Saisi par la brutalité de cet ultime déménagement et désireux de donner une voix à de nombreux anonymes, il s’organise pour passer un mois dans une résidence privée pour ainés. De lentes déambulations dans les couloirs en confidences chuchotées à la cafétéria, François dresse le portrait d’un univers routinier où l’anecdotique et le tragique se côtoient, et où raconter sa vie est le privilège de ceux et celles qui ont tant perdu. Leur parole d’un autre temps, tantôt elliptique et drôle, tantôt philosophe et inspirée, mais toujours profondément sincère, dévoile autant les parcours individuels que notre obstination collective à nier la vieillesse et ses nouvelles réalités.